opc_loader
Belgische kunstenaar Jan Vanriet

Jan Vanriet

Jan Vanriet est un artiste belge né à Anvers en 1948. Il était peintre, dessinateur, illustrateur, aquarelliste, graphiste, poète. Formation à l'Académie d'Anvers (1967-1971). Principalement traitant de thèmes classiques tels que les portraits, les nus, les figures, les paysages, les natures mortes. Puis souvent vu l'homme d'une manière humoristique et le met généralement dans une situation. L'événement a été rendu accessible grâce à une utilisation sophistiquée de tonalités principalement pastel. Des voyages en Provence et en Amérique modèrent le caractère narratif de ses œuvres. Au début des années 80, la palette de couleurs a été réduite et le traitement de la peinture a fonctionné plus vigoureusement. Désormais, des zones de couleur dissonantes et grossièrement élaborées et des lignes de contour fortes conduisent à un fort pouvoir expressif. Son design figuratif bénéficie ainsi des acquis de l'abstraction. Des thèmes tels que l'homme brisé, écrasé par la réalité politique sont visualisés dans des images qui font référence aux camps de concentration, à la chute du communisme, à la situation dans les pays du bloc de l'Est, à l'islam. Réalisé, entre autres, une fresque monumentale pour la Kredietbank à Bruxelles, travaillé en 1998 sur un projet encore plus grand pour la station de métro Brouckère, également à Bruxelles. De la presse: «Dans ses peintures J.V. histoires visuelles sur les souvenirs. Parfois, son art concerne les relations humaines difficiles. Ailleurs, la solitude est le thème de son travail. Déballé en 2006 dans la galerie De Zwarte Panter à Anvers avec son cycle de peinture Death of Poet, basé sur des images de Stalked by Film de Nikandr Turkin de 1918 avec des acteurs dont le poète tragique Vladimir Mayakovsky et sa muse Lili Brik. A également travaillé comme illustrateur: 100 dessins et aquarelles pour Maria Lecina (1976), 24 aquarelles et dessins pour Mort à Venise de Th. Mann (1978), illustrations pour Le signe du hamster de H. Claus, Histoires de W. Ruyslinck, Le Spleen de Paris de Ch. Baudelaire (1980). En 1971, il est devenu enseignant puis directeur de l'Académie de Hoboken. Travail au Musée d'Anvers, dans la Print Room à Bruxelles, entre autres. Mentionné dans BAS II et Deux siècles de signatures d'artistes belges. Source: Piron.
Résultat:12 Suivant Voir tous
Résultat:12 Suivant Voir tous