opc_loader
Kunstwerken kopen van de Belgische kunstenaar Danny (Daniël) Matthys

Matthys Danny (Daniël)

Danny (Daniël) Matthys est un artiste belge, né à Zottegem en 1947. Il est peintre, dessinateur, sculpteur, créateur d'assemblages, de collages et de tapisseries ainsi que photographe. Il a suivi une formation de dessinateur-designer à l'Institut textile et plastique de Gand, d'art monumental à Sint-Lucas à Gand et de sculpture à l'Académie de Gand. Il travaille les matériaux les plus divers. Entre autres, il découpe ses propres œuvres pour en faire des mosaïques de photos, dans lesquelles il incorpore parfois aussi des dessins et des pièces peintes. En 1974, il devient professeur d'art à l'Institut communal d'art secondaire de Gand, en 1980 à l'Académie de Gand. Il passe un an et demi en Australie en 1990-1991, une période qui peut être considérée comme un moment charnière dans la vie et l'œuvre de cet artiste. Plusieurs mosaïques importantes ont été créées dans les années suivantes, y compris dans sa propre petite résidence de château à Gentbrugge et dans un certain nombre de maisons privées. La figure humaine stylisée apparaît souvent dans ces œuvres. La forme humaine se retrouve également dans un grand nombre de torses en béton qu'il a coulés en 1994. En 1999, une centaine de bustes masculins sont disposés en quinconce sur la façade de l'espace dépôt du S.M.A.K. installé à Gand. Extrait de la presse : « Des travaux récents montrent que D.M. n'est pas un peintre, mais un compilateur d'images. Il les puise dans le monde qui l'entoure et dans son propre travail. Elles sont transformées et immédiatement restituées dans un nouveau contexte et une nouvelle forme » (R. Coenjaerts, 2001) et « L'œuvre de D.M. englobe des médiums très différents tels que la peinture, la photographie et la vidéo, les assemblages, les sculptures et les installations. D.M. est l'un des pionniers en Belgique à la fin des années 1960 à expérimenter les nouveaux médias et son travail se décline en séries photographiques, structures Polaroid et installations avec vidéo. On voit souvent les structures prendre le pas sur les formes esthétiques, si bien que le spectateur prend conscience de la complexité du regard. En même temps, ses images rappellent les mosaïques et renvoient à l'abondance d'images et à la possibilité de manipulation d'images dans la culture visuelle actuelle." (2010) Il expose au S.M.A.K. à Gand en 1999, au MuHKA d'Anvers en 2004 et 2006. Son travail se trouve, entre autres, dans la collection de la Communauté flamande. Il est mentionné dans BAS II et Deux siècles de signatures d'artistes belges. (piron)
Résultat:1
Résultat:1