opc_loader

Menu

Nous ne sommes pas une maison de vente aux enchères. Vous pouvez acheter directement les œuvres présentées.
Kunstwerken kopen van Broeder Max, Victor Van Meerbeeck

Max Broeder

Max (Broeder) (pseudonyme de Van Meerbeeck, Victor) était un artiste belge, né à Turnhout en 1903 et décédé à Tessenderlo en 1973. Il était peintre, dessinateur, illustrateur et graphiste (gravure sur bois et lino). Il a également travaillé sous le pseudonyme de Maximinus. Jeune cibiste, il était occupé à concevoir des vignettes liturgiques et à illustrer des manuels scolaires. En 1927, il obtient son diplôme de professeur d'art et devient professeur de dessin et d'histoire de l'art. Il se forme ensuite à Sint-Lucas à Gand (1929-1935) sous la direction d'Oscar Sinia et de Gerard Hermans. À partir de ce moment, il participe activement à la vie artistique gantoise. Il se lie d'amitié avec Gust De Smet, Oscar Colbrandt et Servaes. Au début, il fut sous l'influence de G. De Smet, dont il admira et étudia les couleurs. En 1949, il doit s'installer à Tessenderlo en raison d'une mission d'enseignement. Là, il conçut dix chemins de croix pour divers monastères, abbayes et basiliques. Ils préparaient ses autres œuvres religieuses : Pietas, Ecce Homo's, Emmaüs, etc.
Extrait de la presse : « B.M. s'est approprié un style personnel modérément expressionniste dans son essence. Cet expressionnisme s’exprime dans les figures trop minces et élancées qu’il a créées, qui semblent perdre leur poids terrestre dans cette distorsion désirable. Frère Max a peint non seulement des sujets religieux, mais aussi des portraits, des paysages (kempiens), des compositions florales et des natures mortes. À propos de ses paysages : « Les paysages du frère Max sont souvent panoramiques, avec une large vue sur un village ou un hameau au loin et des champs aux alentours et à proximité, avec quelques petites fermes et quelques arbres au premier plan. Ce sont des vues robustes et constructives de la nature avec des zones de couleur clairement définies, souvent variées à prédominance de brun et de jaune. Livres illustrés du Frère Max par G. Walschap et E. Claes. Il a signé Bro. jusque vers 1955. maximinus, ensuite avec b. Max. En 1968, une rétrospective a lieu au Domaine provincial de Hasselt. La fondation Broeder Max a été fondée en 1993. Il est mentionné dans BAS I et Deux siècles de signatures d'artistes belges. (Piron)